Les images c'est souvent ce qui reste. Celles qu'on fourre au fond des poches des vestes *.

Des sourires *.

18 juin 2010

DE FIL EN AIGUILLE *

P13108877

P1310889

P1310901

J'ai le cœur qui devient de plus en plus petit. Mon âme est en congés, en douleur, en voyage. Je ne sais plus où trouver mon petit coin de paradis. Je suis plus fatiguée que si je n'avais d'âge. Très au fond, tout au fond je sens qu'il palpite ce petit cœur malade qui veut au plus respirer. C'est pas de sa faute à lui si le monde est si triste & si l'hiver existe, & m'a empoissonné.

Post Scriptum: Les trois photos sont mes premiers tests fait
par mes petites mains (macaron fait à l'arrache) *

Mon inspiration

Posté par streetground à 18:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 juin 2010

AINSI VA LA VIE *

Claire___moi

Un été, ensemble. *

Festival Emmaus / Thé / Robes / Soleil / Verre de vin & crème de cassis / Sourires / Piercings / Tondeuse / Paris / Pique-nique / Tartes / Bicyclette (on remets ça) 

Posté par streetground à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 janvier 2010

CE MANQUE.

Simon

Le 27 Juillet *


I could never really live without you'

Posté par streetground à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2009

.

Sans_titre

Mon dieu: ZACH CONDON

Posté par streetground à 12:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 octobre 2009

JE SUIS UN MARIN D'EAU DOUCE.

fleurs

       Je vais vous l'avouer. Je suis un pirate malhonnête. Oui. Vous savez l'genre de faux pirate, un marin d'eau douce quoi'. Qui ne sait navigué qu'dans les baignoires. L'sourire en coin. Qui s'en va & n'prenant aucuns risques. J'fuis lachement. Mais quoi? La vie ou simplement cet amour qui me dégoute aujourd'hui. Oui, ça ne m'a jamais réussi, l'amour avec un grand A. Les mots doux qui finalement n'étaient qu'hypocrisie, les sourires forcés, les caresses insensées & cette niaiserie d'ma part à y croire, un peu trop. Avant, j'étais l'pirate qui foncait droit devant, tête baissée. J'allais dans l'inconnu à tout bout d'champ. Mes sentiments me portaient au gré du vent. Vous voulez savoir la suite? J'ai abandonné mon navire, mon si cher bateau, lorsque j'ai rencontré cette homme sur cet île & j'suis tombée. Dans cette eau si froide. A cause de cette facheuse habitude de ne jamais regarder où j'vais & de n'écouter qu'mes sentiments. Je n'ai pas pu me raccrocher au mat. Alors mon coeur lui, a heurté un corail, il n'a pas arrêté de saigner non, une émoragie, je crois que c'était ça. Ce qu'il me reste à présent, ce sont des écorchures au coeur & des bleus à l'âme comme jamais. Aujourd'hui, je me baricade dans mon nouveau navire, sur cette eau douce d'baignoire où il ne se trouve aucunes vagues, aucuns risques. J'ai comme remballé mon métier d'pirate. Vous pouvez m'appeler l'imposteur. *

Posté par streetground à 18:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 octobre 2009

DES BOUTS D'BONHEUR.

5569_1225299473667_1264414121_678991_955877_n

         Claire, je ne sais peut-être pas cascader dans les mots comme tu le fais si bien mais c'est du bout d'mon cœur que je te t'écris ces quelques mots. Ce collier, je ne le laisserais filer pour rien au monde autre part que sur mon cou. Il me fait penser à toi & à ton sourire que je conserve soigneusement dans une de mes poches. Je le ressors lorsque je me sens maussade & je comprends tout de suite que tu seras toujours là, près de moi. J'ai une confiance en toi que beaucoup de gens n'auront jamais. Tu répares les cœurs comme cette docteur Madeleine. Même si le mien est encore fragile, je sais qu'il est dans de très bonne main. Je n'oublierais jamais cette fille avec ses yeux en pâte d'amande, toi. Du thé, un maca'rose, des pizzas, des fusions avec le canapé, une certaine fascination pour des jeunes hommes, des sourires, du shooping, des concerts, une amitié, nous deux c'est un peu tout ça & bien plus encore. Grâce à toi j'ai une famille des plus formidables. A l'heure d'aujourd'hui, je te l'avoue, je ne peux plus faire sans toi. Je te le promet, je t'apprendrais à faire de la bicyclette par la fenêtre, on fracassera les volets bleus, on siphonnera l'essence du ciel *


         Jess, je me souviendrais toujours. C'était avec de la tristesse dans tes yeux que je t'ai aperçu pour la première fois. Aujourd'hui, c'est le sourire aux lèvres que je t'aperçois. Je n'aurais jamais pensé te rencontré & pourtant ce fut une agréable rencontre que la tienne. Merci beaucoup de ne pas m'avoir juger sur les "on dit". Tu es une fille fabuleuse. Je sais aussi que tu seras là pour moi si j'en ai besoin & ça me touche beaucoup. Tu resteras toujours pour moi ma belle-fille préférée. Tu fais parti de mes petits bouts de bonheur. Tu sais réchauffer mon coeur de bonheur. Ces discutions avec toi, je les aime vraiment. Tu compte beaucoup pour moi.

14647_1279007097926_1312493165_790252_5534649_n

Posté par streetground à 22:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 octobre 2009

NAMASTE.

moi

Fo', enchantée *

Posté par streetground à 22:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]